logoslinux

Linux: un système d’exploitation libre

Linux est un système d’exploitation créé dans les années 60. Un système d’exploitation est un ensemble de programmes rendant l’ordinateur utilisable. Il s’agit d’un environnement stable, multi-utilisateurs, multi-tâches pour serveurs, PC de bureaux et PC portables.

Le systèmes UNIX possèdent également une interface graphique (Abrégée GUI en anglais pour Graphical User Interface) similaire à celle de Microsoft Windows. Cependant, Linux n’est pas directement accessible aux néophytes et nécessite tout de même quelques connaissances du système pour pouvoir réaliser des tâches non couvertes par l’interface graphique, comme ouvrir une session telnet. Bien qu’il existe différentes versions d’UNIX, celles-ci possèdent tout de même des similarités. Les déclinaisons les plus populaires d’UNIX sont Sun Solaris, GNU/Linux et MacOS X.

Le système d’exploitation UNIX est découpé en trois parties: le kernel, le shell et les programmes.

– Le kernel Unix est la plaque tournante du système d’exploitations. Il alloue du temps et de la mémoire aux programmes, s’occupe du système de fichiers et communique avec le système. Nous pouvons illustrer ceci par l’exemple suivante: supposons qu’un utilisateur tape la commande « rm monfichier » (qui a pour effet de supprimer le fichier « monfichier ». Le shell recherche le fichier contenant le programme « rm » dans le système de fichiers et demande ensuite au kernel, via des appels système, d’exécuter le programme « rm » sur « monfichier ». Lorsque le processus « rm monfichier » est terminé, le shell redonne la main à l’utilisateur dans l’invité de commande, lui indiquant qu’il attend désormais d’autres commandes de sa part.

– Le shell est une interface entre l’utilisateur et le kernel. Lorsqu’un utilisateur se connecte, le programme de login vérifie le nom d’utilisateur et le mot de passe puis démarre un autre programme appelé shell. Le shell est un interpréteur en ligne de commandes. Il interprète les commandes que l’utilisateur tape et les arrangent pour qu’elles soient exécutées. Les commandes sont elles-mêmes des programmes.